• Informations
  • Infos pratiques
  • Eau pure et vitale chez soi
  • Cosmétiques Sanctum
  • Dossiers Vie Saine
  • Appareils
  • Produits Naturels
  • Films DVD
  • Livres
  • Albums CD
  • Vivre Naturel
  • Mieux-Etre
  • Compléments alimentaires
  • Nutrition Saine

A la Découverte de la Shungite

.

 

LA SHUNGITE - Une roche aux vertus étonnantes, un bienfait de la Nature.

La shungite, est une roche - un minerai - constitué(e) il y a plus de 2 milliards d'années à partir d'organismes vivants unicellulaires. Son origine serait liée au mystère de l'apparition de la vie sur Terre et continuerait à interroger le monde scientifique. Michel Dogna en parle dans le n°89 de son "JMD".

Des fullerènes naturels, ces molécules sphériques de carbone, découvertes d'abord dans l'espace  interstellaire, auraient été retrouvées présentes dans la shungite. Par quel mystère? Les fullerènes ont été découverts en 1985 par Harold Kroto, Robert Curl et Richard Smalley, ce qui leur a valu le prix Nobel de Chimie en 1996.

Son nom vient de Shunga, le nom du village où la pierre aurait été découverte pur la première fois. En Russie on l'appelle aussi Aspid. Elle est encore appelée "la pierre de vie" ou "la pierre de guérison".

La pierre de shungite a une couleur d'un noir mat et veloûté. Très souvent des veines blanches de quartz et des veines dorées de chalcopyrite sont apparentes dans la pierre. Le gisement le plus important découvert dans lemonde se situe au Sud de la Carélie, en Russie, non loin de la Finlande.

Sa composition exacte n'est pas encore entièrement élucidée et des recherches sont toujours en cours. Toutefois, il est déjà établi que - chose extra-ordinaire - elle contient tous les éléments recensés dans la Classification Périodique des Eléments de Mendéléiev! Elle n'est, toutefois, pas radio-active et ne contient pas de métaux lourds.

Les spécialistes des pierres affirment qu'en tant que pierre noire, la shungite conserve ses propriétés de protection et d'absoption des énergies négatives

Certains auteurs affirment avec assurance que, contrairement à toutes les autres pierres et cristaux, la shungite aurait la capacité unique de ne jamais se charger négativement. La chose est, toutefois, controversée; d'autres disent, au contraire, que, comme toute autre pierre, elle se charge négativement à l'usage et nécessite ensuite d'être purifiée et rechargée. Six mois seraient la durée maximale avant de procéder à un nettoyage de la pierre.

La shungite présenterait également des propriétés favorisant l'ancrage et l'introspection de ceux qui la portent sur eux, au même titre que d'autres pierres noires. Elle rechargerait et maintiendrait la vitalité du corps humain.

La shungite serait aussi capable de protéger naturellement contre l'impact nocif des ondes électromagnétiques émises par les ordinateurs, les téléphones portables, les systèmes wi-fi, et les nombreuses autres applications sans fil.

La shungite placée dans l'eau selon un protocole simple permet d'obtenir de l'eau de shungite. L'eau de shungite, selon Michel Dogna, est une eau nettoyée purifiée et dynamisée.

Les chercheurs et utilisateurs ont démontré que la shungite possède de nombreuses propriétés particulières bénéfiques pour les êtres vivants. La chose la plus importante est que ses propriétés d'absorption s'étendent sur plusieurs niveaux énergétiques. La pierre est un puissant «trou noir» qui absorbe tout. Elle est par conséquent un bouclier parfait contre les radiations géopathologiques et les ondes électromagnétiques (téléphonie mobile, ordinateur, Wifi, etc.).

Le pouvoir de protection de la shungite contre les influences géo-pathologiques était vraisemblablement connu en Russie depuis longtemps. Par exemple, dans la célèbre cathédrale Isaac de Saint Petersbourg, il y a, tout autour du périmètre, une plinthe de shungite de vingt-cinq centimètres de haut. La haute capacité protectrice et absorbante de la shungite est utilisée par les militaires russes pour protéger les bunkers de contrôle stratégique contre les impulsions électromagnétiques qui pourraient endommager les appareils électroniques. Hors de Russie, cette pierre était jusqu'à il y a peu, encore peu connue.


Références bibliographiques:

Survivre au téléphone mobile et aux réseaux sans fil, de Catherine Gouhier, Michèle Rivasi et Maxence Layet aux éditions Courrier du Livre (03/2009).

 

Veille information scientifique et médiatique:

NEXT-UP: http://www.next-up.org

CRIIREM: http://criirem.ouvaton.org

 

En savoir plus sur la Shungite

 

Voir des produits à base de Shungite