zoom_in
keyboard_arrow_left keyboard_arrow_right

La Cuisine du Futur - Livre de Recettes de Annette Gevaert

Code: 1880
En stock: 23
10,00 €
TTC

La Cuisine du Futur - 85 Recettes pour une cuisine simple et équilibrée

Livre de Annette Gevaert

Editeur: La Vie et la Santé Naturelles

La Cuisine du Futur - 85 Recettes pour une cuisine simple et équilibrée

Livre de Annette Gevaert

Format: 21 cm x 15 cm

Ouvrage de 70 pages

Editeur: La Vie et la Santé Naturelles

 

Présentation - Introduction

Nous sommes ce que nous mangeons et buvons. Lorsque la maladie s'installe, c'est là, que se trouve la cause principale. Il peut y avoir la fatigue, le stress, le découragement, etc., qui y participent, c'est sûr, mais voilà, sans fautes alimentaires majeures et répétitives, l'on a toutes les chances de rester en bonne santé, malgré les difficultés de la vie.

La cause la plus courante est de trop manger et de trop boire, vient ensuite la qualité des aliments, la façon de les préparer, une mastication insuffisante, des repas déséquilibrés.

Autre cause : Manger sans avoir faim. La vraie faim existe quand un simple morceau de pain sec, sans rien par-dessus, suffit déjà à nous faire saliver. Même chose pour la soif, où une forte envie de boire un peu d'eau prouve que l'on a vraiment soif. En condition de vraie faim, le plaisir de manger décuple. Ce plaisir, renouvelé deux à trois fois par jour, est la base d'un moral à toute épreuve.

Pour accéder à la vraie faim, la meilleure chose à faire c'est de laisser passer un repas, voire ne rien manger de la journée; et, en cas de vraie soif, se contenter d'un peu d'eau.

Prendre des stimulants, pour provoquer la faim, c'est se tromper soi-même. Bien sûr, sans suffisamment de dépense physique, promenades en plein air, sport, travail dans le jardin, la vraie faim risque de se faire attendre.

Dans cet ouvrage il existe une tendance végétarienne, bien que l'être humain soit omnivore, pour quelles raisons? Dans les pays comme le nôtre, dits «riches», nous mangeons beaucoup trop de viande!

La diététique officielle affirme que pour couvrir nos besoins en acides aminés essentiels, ceux-ci se trouvent surtout dans les aliments d'origine animale.

C'est vrai, mais ils oublient d'indiquer plusieurs éléments importants, par exemple que la proportion d'aliments carnés, par rapport aux aliments végétariens, peut rester minime puisque les céréales complètes, les oléagineux, les fruits secs et surtout les protéagineux, comme les pois chiches, les lentilles et le soja sont des sources de protéines très importantes, de sorte que la couverture en acides aminés peut facilement être atteinte.

Petit problème, pour atteindre cette couverture, on risque d'avoir tendance à trop en manger. Comment éviter cela?

En incluant dans chaque repas un aliment d'origine animale tel que le poisson, les crustacés, les oeufs, quelques produits laitiers ou bien une petite proportion de viande, de préférence blanche.

Autre problème généré par une consommation excessive de viande, elle incite à consommer en même temps des boissons alcoolisées. De ce fait, on devrait plutôt réserver leur consommation à l'occasion des repas festifs.

Il y aurait bien d'autres raisons pour restreindre la consommation de viande. En effet, dans un monde où les pénuries s'installent de par le manque de terres cultivables, le manque d'eau, le départ des paysans et la dépendance totale des grandes cultures céréalières à la pétrochimie, il y a là des raisons suffisantes pour mettre en cause nos anciennes habitudes alimentaires.

Vous remarquerez que dans toutes ces recettes l'épeautre a remplacé le blé. La raison est la suivante: Pour des raisons de rendements à l'hectare, les sélectionneurs ont laissé se dégénérer le blé. Cette merveilleuse céréale qui a permis, tout comme le sarrasin, de consolider la race humaine. Heureusement, quelques producteurs courageux ont réussi à retrouver plusieurs variétés de blés ancestraux. Le jour où leur quantité produite sera devenue suffisante on pourra conseiller à nouveau l'usage du blé tant pour le pain, les pâtes, les biscottes, les crêpes, les crèmes, les gaufres, les flocons, etc.

Vous pourrez remarquer que la sauce de soja est souvent préconisée, de préférence au sel, pour assaisonner les préparations. Pourquoi? Parce que la sauce de soja, tout comme le Miso, est très riche en protéines végétales capables de renforcer la chaîne aminée tout en réduisant l'apport brut en sel.

Dernière remarque, des bouleversements importants vont nous obliger à changer nos modes de vie. C'est pourquoi nous avons choisi comme titre: «La cuisine du futur»! Un futur peut-être plus proche qu'on peut le penser!"

- Annette Gevaert, épouse de Pierre Gevaert -

 

L'auteur

Annette Gevaert est née en I927.

En I970 elle publie le «Livre de la cuisine naturelle et macrobiotique». Ce livre de quatre cents recettes de santé a été vendu à plus de 500.000 exemplaires et traduit en quatre langues.

Le livre: «La Cuisine du Futur», - 85 recettes d'alimentation saine - édition 2012, s'inspire du précédent mais le complète avec des préparations faciles et rapides, puisque de plus en plus de femmes n'ont plus le temps de cuisiner.

Ce qui a le plus inspiré Annette Gevaert? Ses nombreux contacts avec Georges et Lima Ohsawa, de I957 à I973, ainsi que Michio et Aveline Kushi par la suite.

Les livres macrobiotiques permettent non seulement d'acquérir une bonne santé mais aussi une plus grande liberté par une meilleure maîtrise des phénomènes de la vie.

Les recettes de ce livre tiennent compte de ces équilibres venus d'Extrême-Orient mais aussi de nos propres traditions perdues. Aujourd'hui, malgré son âge déjà avancé, Annette Gevaërt continue à cuisiner avec enthousiasme et raffinement.


1880
23 Produits
2012-01-17

Pas de commentaires client pour le moment.

Produits en relation

Haut