zoom_in
keyboard_arrow_left keyboard_arrow_right

L'Argent Colloïdal, une alternative aux antibiotiques - Livre de Jean-Patrick Bonnardel

Code: 2317
En stock: 11
10,00 €
TTC
L'argent colloïdal - Alternative naturelle aux antibiotiques

Livre du pharmacien Jean-Patrick Bonnardel

L'argent colloïdal - Alternative naturelle aux antibiotiques

Livre du pharmacien Jean-Patrick Bonnardel

 

Présentation

L'argent colloïdal - Alternative naturelle aux antibiotiques

Nous avons tous présent à l'esprit la campagne "Les antibiotiques, ce n'est pas automatique", dans laquelle une fillette recommande à sa maman de ne pas lui donner d'antibiotique pour soigner son simple mal de gorge. Mais se pose alors la question: Quel remède prendre?

Ce livre, précisément, répond à cette question. L'argent colloïdal est une alternative naturelle aux antibiotiques, qui devrait trouver sa place dans chaque pharmacie familiale comme remède aux petites infections de la vie quotidienne.

L'argent a, en effet, une action antibactérienne. C'est la raison pour laquelle, autrefois, on offrait une timbale en argent comme cadeau de naissance, afin que le nouveau-né boive une eau purifiée par le simple contact avec le métal.

Or, c'est sous sa forme colloïdale (ou ionisée) que l'argent est le plus actif pour l'organisme humain. Ses microparticules, d'une taille inférieure au nanomètre (millionième de millimètre), sont capables de franchir les membranes qui entourent les cellules des bactéries pathogènes, neutralisant leur toxicité, inactivant, en quelques minutes, leur pouvoir de nuisance.

 

L'auteur

Jean-Patrick Bonnardel, tout à la fois pharmacien, phyto-aromathérapeute et homéopathe, nous informe, dans cet ouvrage, sur ce qu'il a personnellement découvert et expérimenté dans son propre laboratoire quant aux propriétés et aux indications de cet argent colloïdal.

Sa conclusion nous interpelle: S'il devait partir sur une île déserte et n'amener qu'un seul remède pour se soigner, ce serait l'argent colloïdal.

C'est dire l'intérêt qu'il lui porte et qu'il restitue dans ce livre riche d'informations. Et nul doute, après lecture, que l'argent colloïdal trouvera sa place dans votre propre trousse de soins.

 

Biographie longue

"Autrefois, il n'y a pas si longtemps encore, j'ai personnellement connu cette coutume, qui se transmettait de génération en génération: on offrait comme cadeau de naissance à une jeune maman une timbale en argent en prévision du moment où son bébé, sevré de l'allaitement maternel, allait commencer à boire.

Vous êtes-vous un jour demandé pourquoi?

Eh bien, la réponse est la suivante: depuis la nuit des temps, l'argent est réputé actif contre les microbes, contre les maladies infectieuses.

Ainsi, faire boire un enfant dans une timbale en argent était supposé désinfecter l'eau contenue dans cette timbale.

De même, un an plus tard, pour le premier anniversaire du bébé, on offrait à la maman des couverts en argent pour le jour où il allait commencer à manger, afin de le protéger contre les germes se trouvant dans les aliments.

L'expression populaire «Etre né, une cuillère en argent dans la bouche», qui qualifie le rang social d'une personne d'un milieu aisé, est dérivée de cette tradition: les gens modestes qui n'avaient pas les moyens d'acheter de tels couverts reprochaient aux riches d'être privilégiés pour offrir à leurs enfants cette protection.

C'est incroyable, mais vrai, faites-en l'expérience et vous serez stupéfait: Prélevez de l'eau dans un caniveau, eau polluée, mettez cette eau dans une bouteille de verre et ajoutez une quantité d'argent colloïdal pour amener la concentration entre 15 et 25 ppm (voir en page 32 la signification de ppm).

Laissez agir celui-ci pendant vingt-quatre heures. Et vous pourrez boire cette eau! Elle sera purifiée!

C'est sous sa forme colloïdale que l'argent a une biodisponibilité optimale, le sommet de son efficacité étant obtenu avec une concentration de 20 ppm. Les microparticules d'argent colloïdal, d'une taille infime, inférieure au nanomètre (millionième de millimètre), franchissent sans obstacle les membranes entourant les cellules bactériennes, et neutralisent leur toxicité, inactivant, en quelques minutes, leur pouvoir de nuisance.

Dans bien des cas infectieux de la vie quotidienne d'une famille, cet authentique antibiotique naturel qu'est l'argent colloïdal apporte une solution efficace sans effet secondaire et sans qu'il soit nécessaire d'avoir recours à un traitement ayant sur l'organisme les effets d'un marteau-pilon sur un moustique.

Attention, je parle ici des infections bénignes.

Il n'est en aucun cas question de prendre de l'argent colloïdal en cas de méningite, de septicémie ou de gangrène quand le pronostic vital est engagé et qu'il y a une nécessité d'hospitalisation d'urgence et d'une antibiothérapie massive.

Mais nous connaissons le slogan de la campagne: «Les antibiotiques, c'est pas automatique», avec une fillette qui recommande à sa maman, inquiète, de ne pas lui donner des antibiotiques, alors qu'elle a un simple mal de gorge...

Il est vrai que les antibiotiques fatiguent, car s'ils tuent les mauvais microbes. Ils tuent aussi, indifféremment, les bons micro-organismes, ceux de notre flore bactérienne saprophyte intestinale, qui joue un rôle majeur dans notre organisme.

Il s'ensuit alors, pendant l'antibiothérapie, des troubles digestifs et intestinaux, et au terme de celle-ci, généralement une semaine, une grande fatigue!

C'est précisément pour éviter d'être fatigué en prenant des antibiotiques quand cela n'est pas nécessaire que les naturopathes les mieux informés, aujourd'hui, prescrivent cette authentique alternative naturelle qu'est l'argent colloïdal.

Or, le grand public mérite, lui aussi, une information sur ce remède si actif. C'est la raison pour laquelle le pharmacien Jean-Patrick Bonnardel a écrit cet ouvrage passionnant, que je vous invite sincèrement à lire."

Gilbert BURDIN

 

Introduction

"A dix ans, éduqué par mon grand-père, qui connaissait la mycologie, la botanique et une quantité de remèdes anciens et populaires, j'ai observé le traitement d'un ulcère de jambe sur ma grand-mère impotente par l'utilisation d'une pièce en argent de la taille de l'ulcère (c'était une de ces pièces d'avant-guerre percée en son centre) maintenue par un emballage aluminium de papier pour tablette de chocolat et d'une bande Velpeau.

Cette technique suffit alors à la guérison. Bien plus tard, mon grand-père ayant disparu, étudiant en pharmacie, j'ai soigné mon aïeule avec une pommade de ma fabrication contenant de l'hydroxyde colloïdal d'aluminium et d'argent. Le miracle se renouvela.

Plus tard, le grand-père de ma fille fut atteint d'un troisième cancer, soigné par le docteur Pierre Tubéry de Toulouse, suivi par des tests de Verne sur l'état colloïdal du sérum, ainsi que par des tests de floculation d'Heitan et Lagarde, mais la destruction du laboratoire du docteur Solomides ne permit plus de trouver en France les remèdes à base de colloïdes minéraux fabriqués auparavant.

Je me suis donc lancé dans la fabrication de carbone, de praséodyme, de magnésium, de fer, d'argent par la méthode chimique et électrolytique, et même d'or potable des alchimistes, que je «végétaliserai» plus tard avec du gui fermenté. (...)"

(A suivre ... dans le livre!)

2317
11 Produits
2014-09-25

Pas de commentaires client pour le moment.

Produits en relation

Haut